Logo UNICEF Innocenti
Office of Research-Innocenti
menu icon

Evidence and Gap Map Research Brief

UNICEF Strategic Plan 2018–2021 Goal Area 4: Every child lives in a safe and clean environment
Evidence and Gap Map Research Brief: UNICEF Strategic Plan 2018–2021 Goal Area 4: Every child lives in a safe and clean environment

 

Publication date: 2022-07

Publication series:
Innocenti Research Briefs

No. of pages: 7

Download the report

(PDF, 1.73 MB)(PDF, 2.73 MB)

Abstract

This research brief is one of a series of six briefs, which provide an overview of available evidence shown in the Campbell-UNICEF Mega-Map of the effectiveness of interventions to improve child well-being in low- and middle-income countries. Five of these briefs summarize evidence as mapped against the five goal areas of UNICEF’s 2018–2021 Strategic Plan. A sixth special brief was added to focus specifically on COVID-19 and other epidemics and major crises. It is anticipated that the briefs will also be useful for others working in the child well-being space.
Available in:
English English

More in this series: Innocenti Research Briefs

Children and the Cost-of-living Crisis: How food and energy inflation has increased poverty in households with children in the European Union
Publication

Children and the Cost-of-living Crisis: How food and energy inflation has increased poverty in households with children in the European Union

Children and families throughout the European Union are facing a cost-of-living crisis that has eroded living standards to such an extent that up to an additional 3 million children in 26 EU countries are now living in conditions equivalent to relative income poverty. For families and children in the EU, the cost-of-living crisis is being experienced primarily through higher prices for food and energy. In addition, increasing interest rates make borrowing less affordable, placing a growing strain on the sustainability of businesses, mortgages, loans and government debt. This research brief presents the first results of an analysis of how the cost-of-living crisis has affected the poverty experienced by households with children in the European Union (EU). It takes account of sharply increasing food and energy prices to calculate the additional number of children living in poverty, in real terms, due to the crisis. The brief also recommends that policymakers and governments protect children and families with steps that include expanding and index-linking child cash benefits to cover the needs of families, implementing guarantees to provide free meals for children in schools and providing services that prevent ‘holiday hunger’ when schools are closed in the summer months.
Data Must Speak: L’importance de l’infrastructure dans les écoles primaires publiques
Publication

Data Must Speak: L’importance de l’infrastructure dans les écoles primaires publiques

 L’amélioration de l’accès de tous les enfants en âge d’être scolarisés à une éducation de qualité est l’une des priorités du Gouvernement de Madagascar. Le Plan sectoriel de l’éducation 2018-2022 définit des objectifs ambitieux dans ce sens, mais d’importants défis restent à relever pour améliorer l’apprentissage et la rétention scolaires. Cette note de politique générale - sur les ressources et infrastructures spécifiques qui pourraient améliorer le système éducatif malgache - fait partie d'une série qui présente les principaux résultats de la phase quantitative de la recherche sur la déviance positive menée au Madagascar dans le cadre du projet Data Must Speak (DMS). En fusionnant et en analysant les ensembles de données administratives existants au Madagascar, cette série met en évidence les ressources spécifiques et les facteurs contextuels associés aux bonnes performances scolaires au Madagascar. Plus important encore, elle vise à informer le dialogue politique et la prise de décision au Madagascar et dans d'autres pays intéressés.  DMS - une initiative mondiale mise en œuvre depuis 2014 - vise à combler les lacunes en matière de preuves pour atténuer la crise de l'apprentissage en utilisant les données existantes. La recherche DMS est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'éducation et les principaux partenaires. La recherche DMS s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (c'est-à-dire l'approche de la déviance positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour générer des connaissances et des enseignements pratiques sur " ce qui fonctionne ", " pourquoi " et " comment " mettre à l'échelle des solutions de base pour les décideurs politiques nationaux et la communauté internationale plus large des parties prenantes de l'éducation.  La recherche DMS est actuellement mise en œuvre dans 14 pays : Brésil, Burkina Faso, Tchad, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, République démocratique populaire lao, Madagascar, Mali, Népal, Niger, République-Unie de Tanzanie, Togo et Zambie.
Data Must Speak: Le profil des directeurs et des enseignants  dans les écoles primaires publiques
Publication

Data Must Speak: Le profil des directeurs et des enseignants dans les écoles primaires publiques

L’amélioration de l’accès de tous les enfants en âge d’être scolarisés à une éducation de qualité est l’une des priorités du Gouvernement de Madagascar. Le Plan sectoriel de l’éducation 2018-2022 définit des objectifs ambitieux dans ce sens, mais d’importants défis restent à relever pour améliorer l’apprentissage et la rétention scolaires.   Cette note de politique générale - sur le profil des directeurs et des enseignants dans les écoles publiques - fait partie d'une série qui présente les principaux résultats de la phase quantitative de la recherche sur la déviance positive de Data Must Speak (DMS) au Madagascar. En fusionnant et en analysant les ensembles de données administratives existants au Madagascar, cette série met en évidence les ressources spécifiques et les facteurs contextuels associés aux bonnes performances scolaires au Madagascar. Plus important encore, elle vise à informer le dialogue politique et la prise de décision au Madagascar et dans d'autres pays intéressés.  DMS - une initiative mondiale mise en œuvre depuis 2014 - vise à combler les lacunes en matière de preuves pour atténuer la crise de l'apprentissage en utilisant les données existantes. La recherche DMS est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'éducation et les principaux partenaires. La recherche DMS s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (c'est-à-dire l'approche de la déviance positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour générer des connaissances et des enseignements pratiques sur " ce qui fonctionne ", " pourquoi " et " comment " mettre à l'échelle des solutions de base pour les décideurs politiques nationaux et la communauté internationale plus large des parties prenantes de l'éducation.  La recherche DMS est actuellement mise en œuvre dans 14 pays : Brésil, Burkina Faso, Tchad, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, République démocratique populaire lao, Madagascar, Mali, Népal, Niger, République-Unie de Tanzanie, Togo et Zambie. 
Data Must Speak: Les performances scolaires des filles à l’école primaire
Publication

Data Must Speak: Les performances scolaires des filles à l’école primaire

L’amélioration de l’accès de tous les enfants en âge d’être scolarisés à une éducation de qualité est l’une des priorités du Gouvernement de Madagascar. Le Plan sectoriel de l’éducation 2018-2022 définit des objectifs ambitieux dans ce sens, mais d’importants défis restent à relever pour améliorer l’apprentissage et la rétention scolaires. Cette note de politique générale - sur les performances scolaires des filles à l'école primaire - fait partie d'une série qui présente les principaux résultats de la phase quantitative de la recherche sur la déviance positive menée par Data Must Speak (DMS) au Madagascar. En fusionnant et en analysant les ensembles de données administratives existants au Madagascar, cette série met en évidence les ressources spécifiques et les facteurs contextuels associés aux bonnes performances scolaires au Madagascar. Plus important encore, elle vise à informer le dialogue politique et la prise de décision au Madagascar et dans d'autres pays intéressés.   DMS - une initiative mondiale mise en œuvre depuis 2014 - vise à combler les lacunes en matière de preuves pour atténuer la crise de l'apprentissage en utilisant les données existantes. La recherche DMS est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'éducation et les principaux partenaires. La recherche DMS s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (c'est-à-dire l'approche de la déviance positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour générer des connaissances et des enseignements pratiques sur " ce qui fonctionne ", " pourquoi " et " comment " mettre à l'échelle des solutions de base pour les décideurs politiques nationaux et la communauté internationale plus large des parties prenantes de l'éducation.