Logo UNICEF Innocenti
Office of Research-Innocenti
menu icon

Exploring Women's Empowerment through Asset Ownership and Experience of Intimate Partner Violence

Exploring Women's Empowerment through Asset Ownership and Experience of Intimate Partner Violence

Author(s)

Audrey Pereira; Amber Peterman; Kathryn Yount

 

Publication date: 222

Publication series:
Innocenti Research Briefs

No. of pages: 3

Download the report

(PDF, 0.38 MB)

Abstract

Intimate partner violence (IPV) is widespread globally, with an estimated one-third of women aged 15 years and over experiencing physical and/or sexual violence at the hands of an intimate partner during their lifetimes. Economic empowerment, or the financial standing of women, is often thought to protect against IPV, signalling sufficient economic autonomy to leave abusive situations or to prevent abuse. Asset ownership is one measure of economic empowerment, and can convey substantial agency as a wealth store, especially for large productive assets, such as agricultural land or home ownership. Despite the important implications of IPV reduction for policy and programming, evidence of this relationship is scarce.We hope this research will advance our global understanding of this potential.

Available in:
English

More in this series: Innocenti Research Briefs

Data Must Speak: Donner la chance de promotion et de réussite à toutes les fille
Publication

Data Must Speak: Donner la chance de promotion et de réussite à toutes les fille

Cette note thématique, dont le sujet traite de l’education des filles: leurs apprentissages et leurs progressions dans le systeme educatif Togolais, fait partie d'une série de notes thematiques qui présente les résultats principaux de l’analyse quantitative de la recherche Data Must Speak (DMS) au Togo. En fusionnant et en analysant les bases de données administratives déjà existantes dans le pays, cette série met en évidence les ressources et les facteurs contextuels spécifiques associés aux bonnes performances scolaires au Togo. Plus important encore, elle vise à informer le dialogue politique et la prise de décision au Togo et dans d'autres pays intéressés.
Data Must Speak: Investir dans la profession enseignante
Publication

Data Must Speak: Investir dans la profession enseignante

Cette note thématique explique les raisons pour lesquelles il est important d'investir dans la profession enseignante. Cette note fait partie d'une série de notes thématiques qui présente les résultats principaux de l’analyse quantitative de la recherche Data Must Speak (DMS) au Togo. En fusionnant et en analysant les bases de données administratives déjà existantes dans le pays, cette série met en évidence les ressources et les facteurs contextuels spécifiques associés aux bonnes performances scolaires au Togo. Plus important encore, elle vise à informer le dialogue politique et la prise de décision au Togo et dans d'autres pays intéressés.
Data Must Speak: Déterminer les meilleures ressources pour le système éducatif togolais
Publication

Data Must Speak: Déterminer les meilleures ressources pour le système éducatif togolais

Data Must Speak - une initiative mondiale mise en œuvre depuis 2014 - vise à combler le manque d’évidence afin d’atténuer la crise de l'apprentissage en utilisant les données existantes. La recherche DMS sur les modèles positives est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'Éducation et des partenaires clés. Elle s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (telles que l'approche modèle positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour produire des connaissances et des enseignements pratiques sur "ce qui fonctionne", "pourquoi", et "comment" mettre à l'échelle ces solutions locales.
Gender-Transformative Pre-Primary Education: Addressing gender inequalities through early years education
Publication

Gender-Transformative Pre-Primary Education: Addressing gender inequalities through early years education

Access to pre-primary education has increased significantly in the past two decades and, as of today, boys and girls are participating equally. However, despite this gender parity in access, the pre-primary education system does not always deliver on its potential to tackle gender inequalities and address harmful gender stereotypes and norms. In particular, children begin to gain insight into certain cultural gender stereotypes as early as the ages of two and three. There is, therefore, a need to proactively incorporate gender-responsive and gender-transformative strategies into the design and implementation of pre-primary education systems to address gender inequalities.