Teachers for All: Pour une répartition plus équitable des enseignants en Côte d’Ivoire

Teachers for All: Pour une répartition plus équitable des enseignants en Côte d’Ivoire

AUTHOR(S)
Pierre Gouëdard

Published: 2023 Innocenti Research Report
Une distribution équitable des enseignants est un critère primordial pour que chaque enfant puisse développer au mieux son potentiel d’apprentissage, quels que soient son école ou lieu de résidence. 

En Côte d’Ivoire, des progrès significatifs ont été réalisés en termes de recrutement des enseignants en vue d’améliorer l’encadrement pédagogique des élèves. Cependant, leur répartition demeure perfectible puisque les ratios élèves-enseignants varient grandement entre les écoles et au sein de celles-ci. C’est pourquoi, le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA) a récemment initié la mise en œuvre d’un train de réformes afin d’améliorer la transparence et la réactivité du processus d’allocation des enseignants. 

Ce rapport décrit le paysage enseignant en Côte d’Ivoire, ainsi que les réformes engagées par le MENA, et propose des pistes de réflexion pour améliorer le maillage enseignant dans le pays, afin de favoriser l’accès de tous les enfants à une éducation de qualité. 

 
An equitable distribution of teachers is an essential criterion for ensuring that every child can develop his or her full learning potential, regardless of school or place of residence. 

In Ivory Coast, significant progress has been made in terms of teacher recruitment to maintain manageable class sizes. However, teacher repartition has to be improved, as pupils-teacher ratios vary widely between and within schools. For this reason, the Ministry of National Education and Literacy (MENA) recently initiated a reform package to improve the transparency and responsiveness of the teacher allocation process. 

This report describes the teaching landscape in Ivory Coast, as well as the reforms undertaken by the MENA, and suggests ways to improve the mapping of teachers according to school needs in order to promote access to quality education for all children. 
Known from Birth: What does the evidence tell us about birth registration in Africa?

Known from Birth: What does the evidence tell us about birth registration in Africa?

AUTHOR(S)
Andile Madonsela; Tanya Mdlalose; Ludmilla de Gois; Faith Adams; Abel Gbala; Harsha Dayal; Laurenz Mahlanza-Langer

Published: 2023 Innocenti Research Briefs
‘Known from Birth: Generating and using evidence to strengthen birth registration systems in low- and middle-income countries’ is the evidence component of Strengthening Birth Registration Systems to Protect Every Child from Child Labour, a UNICEF project supported by the Government of Norway. The project focuses on implementing comprehensive programmes in Cote d’Ivoire, Mozambique and Nigeria to accelerate birth registration (BR) for all children – especially children from the most vulnerable communities – starting from birth.
Known from Birth: Generating and using evidence to strengthen birth registration systems in low- and middle-income countries

Known from Birth: Generating and using evidence to strengthen birth registration systems in low- and middle-income countries

AUTHOR(S)
Andile Madonsela; Tanya Mdlalose; Ludmilla de Gois; Faith Adams; Abel Gbala; Harsha Dayal; Laurenz Mahlanza-Langer

Published: 2023 Innocenti Research Briefs
This brief is an evidence gap map created as part of the Known from Birth project, which is producing a series of products developed collaboratively by UNICEF Innocenti and South Africa Centre for Evidence (SACE). These products examine birth registration and its critical importance for child protection. The project is supported by the Government of Norway and focuses on implementing comprehensive programmes in Cote d’Ivoire, Mozambique and Nigeria to accelerate birth registration for all children – especially children from the most vulnerable communities – starting from birth.
Data Must Speak: Unpacking Factors Influencing School Performance in Côte d'Ivoire

Data Must Speak: Unpacking Factors Influencing School Performance in Côte d'Ivoire

Published: 2023 Innocenti Research Report

To address the challenges facing its education system, Côte d’Ivoire needs to go beyond a traditional sector analysis and analyse existing data in greater depth to find innovative solutions. To do so, Côte d’Ivoire has requested UNICEF’s support, as part of the global Data Must Speak initiative, to identify positive deviant practices and behaviours.

What resources and contextual factors are associated with good school performances in Côte d’Ivoire? By merging and analyzing existing administrative datasets in Côte d’Ivoire, this report helps to identify positive deviant schools – those that outperform other schools despite sharing similar contexts and resources.

Data Must Speak – a global initiative implemented since 2014 – aims to address the evidence gaps to mitigate the learning crisis using existing data. The DMS Positive Deviance research is co-created and co-implemented with Ministries of Education and key partners. DMS research relies on mixed methods and innovative approaches (i.e., positive deviance approach, behavioural sciences, implementation research and scaling science) to generate knowledge and practical lessons about ‘what works’, ‘why’ and ‘how’ to scale grassroots solutions for national policymakers and the broader international community of education stakeholders.

DMS research is currently implemented in 14 countries: Brazil, Burkina Faso, Chad, Cote d'Ivoire, Ethiopia, Ghana, the Lao People’s Democratic Republic, Madagascar, Mali, Nepal, Niger, the United Republic of Tanzania, Togo and Zambia.

Data Must Speak: The effects of female head teachers and female teachers on boys’ and girls’ education

Data Must Speak: The effects of female head teachers and female teachers on boys’ and girls’ education

Published: 2023 Policy Brief
To address the challenges facing its education system, Côte d’Ivoire needs to go beyond a traditional sector analysis and analyse existing data in greater depth to find innovative solutions. To do so, Côte d’Ivoire has requested UNICEF’s support, as part of the global Data Must Speak initiative, to identify positive deviant practices and behaviours.

This policy brief – about the effects of female head teachers and female teachers on boys’ and girls’ education – is part of a series that presents key research findings of the quantitative stage of the Data Must Speak (DMS) Positive Deviance research in Côte d’Ivoire. By merging and analyzing existing administrative datasets in Côte d’Ivoire, this series highlights specific resources and contextual factors associated with good school performances in Côte d’Ivoire. More importantly, it aims to inform policy dialogue and decision-making in Côte d’Ivoire and other interested countries.

Data Must Speak – a global initiative implemented since 2014 – aims to address the evidence gaps to mitigate the learning crisis using existing data. The DMS Positive Deviance research is co-created and co-implemented with Ministries of Education and key partners. DMS research relies on mixed methods and innovative approaches (i.e., positive deviance approach, behavioural sciences, implementation research and scaling science) to generate knowledge and practical lessons about ‘what works’, ‘why’ and ‘how’ to scale grassroots solutions for national policymakers and the broader international community of education stakeholders.

DMS research is currently implemented in 14 countries: Brazil, Burkina Faso, Chad, Cote d'Ivoire, Ethiopia, Ghana, the Lao People’s Democratic Republic, Madagascar, Mali, Nepal, Niger, the United Republic of Tanzania, Togo and Zambia.
Data Must Speak: Trends in the CEPE pass rates

Data Must Speak: Trends in the CEPE pass rates

Published: 2023 Policy Brief
To address the challenges facing its education system, Côte d’Ivoire needs to go beyond a traditional sector analysis and analyse existing data in greater depth to find innovative solutions. To do so, Côte d’Ivoire has requested UNICEF’s support, as part of the global Data Must Speak initiative, to identify positive deviant practices and behaviours.

This policy brief – about the trends in the CEPE pass rates – is part of a series that presents key research findings of the quantitative stage of the Data Must Speak (DMS) Positive Deviance research in Côte d’Ivoire. By merging and analyzing existing administrative datasets in Côte d’Ivoire, this series highlights specific resources and contextual factors associated with good school performances in Côte d’Ivoire. More importantly, it aims to inform policy dialogue and decision-making in Côte d’Ivoire and other interested countries.

Data Must Speak – a global initiative implemented since 2014 – aims to address the evidence gaps to mitigate the learning crisis using existing data. The DMS Positive Deviance research is co-created and co-implemented with Ministries of Education and key partners. DMS research relies on mixed methods and innovative approaches (i.e., positive deviance approach, behavioural sciences, implementation research and scaling science) to generate knowledge and practical lessons about ‘what works’, ‘why’ and ‘how’ to scale grassroots solutions for national policymakers and the broader international community of education stakeholders.

DMS research is currently implemented in 14 countries: Brazil, Burkina Faso, Chad, Cote d'Ivoire, Ethiopia, Ghana, the Lao People’s Democratic Republic, Madagascar, Mali, Nepal, Niger, the United Republic of Tanzania, Togo and Zambia.
Data Must Speak: Comprendre les facteurs de performance des écoles ivoiriennes

Data Must Speak: Comprendre les facteurs de performance des écoles ivoiriennes

Published: 2023 Innocenti Research Report
Pour faire face aux défis auxquels son système éducatif est confronté, la Côte d’Ivoire a décidé, au-delà d’une analyse sectorielle classique, d’approfondir l’analyse des données existantes afin de trouver des solutions innovantes. Pour y parvenir, la Côte d’Ivoire a sollicité l’appui de l’UNICEF, dans le cadre de la recherche Data Must Speak (DMS), afin d’identifier des pratiques et des comportements modèles positifs. Quelles ressources et quels facteurs contextuels sont associés à de bonnes performances scolaires en Côte d’Ivoire ? En fusionnant et en analysant les bases de données administratives existantes en Côte d’Ivoire, ce rapport permet d'identifier les écoles modèles positives - celles qui obtiennent de meilleurs résultats que les autres écoles bien qu'elles partagent des contextes et des ressources similaires.  La recherche DMS sur les modèles positive est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'Éducation et des partenaires clés. La recherche DMS s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (c'est-à-dire l'approche modèle positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour générer des connaissances et des enseignements pratiques sur " ce qui fonctionne ", " pourquoi " et " comment " mettre à l'échelle des solutions locales pour les décideurs politiques nationaux et la communauté internationale travaillant dans le secteur de l'éducation. La recherche DMS est actuellement mise en œuvre dans 14 pays : Brésil, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, Madagascar, Mali, Népal, Niger, République démocratique populaire lao, République-Unie de Tanzanie, Tchad, Togo et Zambie. 
Data Must Speak: Les effets liés à la présence de directrices d’école et d’enseignantes sur l’éducation des garçons et des filles

Data Must Speak: Les effets liés à la présence de directrices d’école et d’enseignantes sur l’éducation des garçons et des filles

Published: 2023 Policy Brief
Pour faire face aux défis auxquels son système éducatif est confronté, la Côte d’Ivoire a décidé, au-delà d’une analyse sectorielle classique, d’approfondir l’analyse des données existantes afin de trouver des solutions innovantes. Pour y parvenir, la Côte d’Ivoire a sollicité l’appui de l’UNICEF, dans le cadre de la recherche Data Must Speak (DMS), afin d’identifier des pratiques et des comportements modèles positifs. Cette note thématique - sur les effets liés à la présence de directrices d’école et d’enseignantes sur l’éducation des garçons et des filles - fait partie d'une série qui présente les principaux résultats de la phase quantitative de la recherche Data Must Speak (DMS) en Côte d’Ivoire. En fusionnant et en analysant les bases de données administratives existantes en Côte d’Ivoire, ce rapport permet d'identifier les écoles modèles positives - celles qui obtiennent de meilleurs résultats que les autres écoles bien qu'elles partagent des contextes et des ressources similaires. La recherche DMS sur les modèles positive est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'Éducation et des partenaires clés. La recherche DMS s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (c'est-à-dire l'approche modèle positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour générer des connaissances et des enseignements pratiques sur " ce qui fonctionne ", " pourquoi " et " comment " mettre à l'échelle des solutions locales pour les décideurs politiques nationaux et la communauté internationale travaillant dans le secteur de l'éducation. La recherche DMS est actuellement mise en œuvre dans 14 pays : Brésil, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, Madagascar, Mali, Népal, Niger, République démocratique populaire lao, République-Unie de Tanzanie, Tchad, Togo et Zambie. 
Data Must Speak: L’importance des intrants scolaires pour améliorer les apprentissages

Data Must Speak: L’importance des intrants scolaires pour améliorer les apprentissages

Published: 2023 Policy Brief
Pour faire face aux défis auxquels son système éducatif est confronté, la Côte d’Ivoire a décidé, au-delà d’une analyse sectorielle classique, d’approfondir l’analyse des données existantes afin de trouver des solutions innovantes. Pour y parvenir, la Côte d’Ivoire a sollicité l’appui de l’UNICEF, dans le cadre de la recherche Data Must Speak (DMS), afin d’identifier des pratiques et des comportements modèles positifs. Cette note thématique - sur l’importance des intrants scolaires pour améliorer les apprentissages - fait partie d'une série qui présente les principaux résultats de la phase quantitative de la recherche Data Must Speak (DMS) en Côte d’Ivoire. En fusionnant et en analysant les bases de données administratives existantes en Côte d’Ivoire, ce rapport permet d'identifier les écoles modèles positives - celles qui obtiennent de meilleurs résultats que les autres écoles bien qu'elles partagent des contextes et des ressources similaires. La recherche DMS sur les modèles positive est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'Éducation et des partenaires clés. La recherche DMS s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (c'est-à-dire l'approche modèle positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour générer des connaissances et des enseignements pratiques sur " ce qui fonctionne ", " pourquoi " et " comment " mettre à l'échelle des solutions locales pour les décideurs politiques nationaux et la communauté internationale travaillant dans le secteur de l'éducation. La recherche DMS est actuellement mise en œuvre dans 14 pays : Brésil, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, Madagascar, Mali, Népal, Niger, République démocratique populaire lao, République-Unie de Tanzanie, Tchad, Togo et Zambie.
Data Must Speak: Tendances des taux de réussite au CEPE

Data Must Speak: Tendances des taux de réussite au CEPE

Published: 2023 Policy Brief
Pour faire face aux défis auxquels son système éducatif est confronté, la Côte d’Ivoire a décidé, au-delà d’une analyse sectorielle classique, d’approfondir l’analyse des données existantes afin de trouver des solutions innovantes. Pour y parvenir, la Côte d’Ivoire a sollicité l’appui de l’UNICEF, dans le cadre de la recherche Data Must Speak (DMS), afin d’identifier des pratiques et des comportements modèles positifs. Cette note thématique - sur les tendances des taux de réussite au CEPE - fait partie d'une série qui présente les principaux résultats de la phase quantitative de la recherche Data Must Speak (DMS) en Côte d’Ivoire. En fusionnant et en analysant les bases de données administratives existantes en Côte d’Ivoire, ce rapport permet d'identifier les écoles modèles positives - celles qui obtiennent de meilleurs résultats que les autres écoles bien qu'elles partagent des contextes et des ressources similaires. La recherche DMS sur les modèles positive est cocréée et mise en œuvre conjointement avec les ministères de l'Éducation et des partenaires clés. La recherche DMS s'appuie sur des méthodes mixtes et des approches innovantes (c'est-à-dire l'approche modèle positive, les sciences du comportement, la recherche sur la mise en œuvre et la science de la mise à l'échelle) pour générer des connaissances et des enseignements pratiques sur " ce qui fonctionne ", " pourquoi " et " comment " mettre à l'échelle des solutions locales pour les décideurs politiques nationaux et la communauté internationale travaillant dans le secteur de l'éducation. La recherche DMS est actuellement mise en œuvre dans 14 pays : Brésil, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, Madagascar, Mali, Népal, Niger, République démocratique populaire lao, République-Unie de Tanzanie, Tchad, Togo et Zambie.
Time to Teach: Teacher attendance and time on task in West and Central Africa

Time to Teach: Teacher attendance and time on task in West and Central Africa

AUTHOR(S)
Ximena Játiva; Despina Karamperidou; Michelle Mills; Stefania Vindrola; Hanna Wedajo; Andrea Dsouza; Jessica Bergmann

Published: 2022 Innocenti Research Report
Teachers are the most important drivers of students’ academic achievement and they are at the heart of learning recovery efforts. Finding out the bottlenecks and necessary conditions for ensuring teachers’ presence at school and in the classroom is essential. Time to Teach is a mixed methods research initiative that aims to find out the contextual, working conditions and policy factors impeding primary school teacher attendance in 11 West and Central African countries: Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Guinea, Guinea Bissau, Liberia, Mauritania, Niger, Nigeria, The Gambia, and Togo. 

The study considers teacher attendance as multi-dimensional, in four distinct forms. Teachers were asked to about their attendance in relation to: (1) being school; (2) being punctual (arriving and leaving on time); (3) being the classroom; and (4) spending sufficient time on task. Evidence is drawn from national, system-wide qualitative data collection and school observations, and a quantitative survey of 1,673 teachers working in 234 purposively selected primary schools. While primary data were collected prior to the COVID-19 school closures (in the 2018/2019 school year), the study provides important insights on how the pandemic has exacerbated chronic challenges of education systems that impact teacher attendance and is therefore informative for policy, both in the current COVID-19 era and beyond.


Cite this publication | No. of pages: 68 | Thematic area: Education, WCARO | Tags: central africa, education, teachers, west africa
Time to Teach: L’assiduité des enseignants et le temps consacré à l’enseignement dans les écoles primaires en Côte d’Ivoire

Time to Teach: L’assiduité des enseignants et le temps consacré à l’enseignement dans les écoles primaires en Côte d’Ivoire

Published: 2022 Innocenti Research Report

Si la Côte d’Ivoire a accompli de grands progrès pour faciliter l’accès à son système éducatif et en améliorer la qualité, d’importantes lacunes subsistent en matière d’apprentissage et de réussite des élèves. On estime que huit enfants sur dix en Côte d’Ivoire ne maîtrisent pas la lecture à l’âge de 10 ans et disposent de compétences insuffisantes en mathématiques à la sortie du primaire. Les données probantes existantes suggèrent que l'absentéisme des enseignants serait responsable de la perte d'environ 25 pour cent du temps d'enseignement dans les écoles primaires du pays. Si l’on tient compte de l’absentéisme des élèves et des retards dans le calendrier scolaire, la perte moyenne s’élève à deux mois par année scolaire. La présente étude « Time to Teach » vise à contribuer à une meilleure compréhension de l’assiduité des enseignants dans les écoles primaires en Côte d’Ivoire. Pour ce faire, l’étude adopte un concept large de l’absentéisme des enseignants, qui comprend :  l’absence de l’école, le manque de ponctualité, l’absence de la salle de classe et la réduction du temps d’enseignement.

1 - 12 of 15
first previus 1 2 go to next page go to last page